X
Etre rappelé
Afin d'être rappelé, merci de remplir le formulaire suivant.
X
fr
en
de
nl
0033 (0)1 39 34 70 70
Une question, un renseignement ?Faites-vous rappeler
Menu
Accueil > Zoom sur > Traduction Juridique

La traduction juridique : Comment s'y prendre ? Comment choisir un traducteur ?

Avec la mondialisation et l'essor des échanges à travers le monde, de plus en plus de professionnels du droit (avocats, juristes, notaires...) ont recours à la traduction juridique. Le problème : les documents juridiques et administratifs sont bien souvent des textes officiels ayant une valeur légale. Dès lors, leur bonne traduction est essentielle afin d'éviter tout biais ou toute erreur pouvant rendre caducs les documents traduits ou faire échouer une procédure.

Pour obtenir une traduction spécialisée de qualité et fidèle à sa source, faire appel à une agence de traduction juridique est fortement conseillé sinon indispensable.

Qu'est-ce que la traduction juridique ? Pourquoi prendre un traducteur spécialisé à ses côtés ? Comment choisir une agence de traduction fiable ?
C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Définition de la traduction juridique

Loin d'être un secteur d'activité facile à interpréter, la traduction juridique porte sur l'ensemble des documents juridiques, judiciaires, administratifs ou en lien avec une loi. Traduction spécialisée, de nombreux textes nécessitent l'intervention d'un traducteur professionnel qui connaît les terminologies et le lexique relatifs à ces types de documents.

La traduction juridique, contrairement à la traduction d'une page web ou d'une étude, revêt un caractère officiel. La traduction et l'interprétation doivent de ce fait être effectuées avec une précision chirurgicale et avoir la garantie d'un travail fidèle au document source.

De ce fait et afin d'éviter des conséquences pouvant être désastreuses, faire appel à une agence de traduction est l'option à privilégier pour avoir la certitude de disposer d'un traducteur technique capable d'effectuer des traductions certifiées tout en respectant la confidentialité des documents qui lui sont partagés.

Le langage juridique : une langue à part entière

Faire traduire vos documents juridiques par un bureau de traductionQue vous soyez un professionnel libéral (ex. : avocat), un fonctionnaire, un employé ou un particulier, vous avez, au moins une fois dans votre vie, été confrontés à des documents administratifs. Le langage utilisé dans les textes de lois et autres documents officiels est différent de celui utilisé dans notre quotidien.

Ce langage, c'est le langage juridique.

Véritable langue à part entière, la terminologie est particulière, parfois difficile et comprend des mots qui n'existent que dans le monde juridique. Une difficulté supplémentaire lorsqu'on a des documents à traduire dans plusieurs langues !

Face à ce langage unique, faire appel à une équipe de traducteurs pour effectuer la transcription de documents n'est plus une option ! Seul un expert traducteur est capable de transcrire avec exactitude en prenant en compte :

  • les mots issus du langage commun qui revêtent un tout autre sens en langage juridique (ex. : fruit)
  • les mots qui n'existent que dans ce domaine

Le bon choix des termes utilisés dans la traduction est inhérent à la qualité de la traduction effectuée. Pour ce faire, seul un traducteur expert est dans la capacité de comprendre les rouages du langage juridique et sa terminologie dans les langues étrangères qu'il connaît.

Vous cherchez un service de traduction pour vos documents d'avocats, de juristes, de conseillers ou autres ? A.D.T. a fait de la traduction juridique l'une de ses spécialités. Plus de 500 traducteurs assermentés et spécialisés dans ce domaine sont à votre disposition pour traduire vos textes dans plus de 80 langues (français - anglais - espagnol - allemand - japonais - chinois - néerlandais - roumain - turque...).

Le rôle du traducteur juridique

En tant qu'avocat, notaire, consultant juridique, huissier, greffier ou autre, votre cœur de métier n'est pas la traduction. Contacter une agence pour des services de traduction vous permet avant tout de vous consacrer à votre travail ! Traduire un document prend du temps et nécessite des connaissances spécifiques.

Le traducteur juridique a donc pour rôle de traduire les documents officiels des avocats, juristes et autres professionnels du secteur qui font appel à lui. Toutefois, tout le monde ne peut pas devenir traducteur juridique.

Comme expliqué précédemment, l'interprétariat juridique ou administratif fait partie des domaines où une simple erreur de compréhension peut changer le sens de la totalité du document original et parfois même le rendre caduc. Le traducteur juridique doit avant tout être capable de réaliser une traduction certifiée conforme au texte source qui lui a été donné.

En tant que traducteur officiel spécialisé dans l'interprétation juridique, la maîtrise parfaite (niveau C1/C2) de deux langues ne suffit pas. Le traducteur juridique, pour traiter des textes de droits, doit disposer d'une double spécialisation. En plus d'être bilingue, il doit être dans la capacité d'employer le vocabulaire et les notions relatives au domaine juridique dans la langue cible.

Pourquoi un traducteur juridique et pas un professionnel du droit (avocat, juriste...) ?

En tant que professionnel ou particulier, il est de coutume de se tourner vers un juriste plutôt que vers un traducteur juridique lorsqu'on souhaite procéder à la traduction de documents. La raison : le droit est un domaine complexe et, par réflexe, il est logique d'aller voir un expert pour un besoin de traduction. Pourtant, dans un cadre juridique, ce n'est ni un juriste ni un avocat qui va être le mieux placé pour procéder à la traduction d'un document légal.

Anglicismes, mot à mot, erreur de syntaxe...Ce sont autant d'erreurs qui peuvent impacter la qualité d'une traduction. Le juriste ou l'avocat sont des spécialistes du droit et non pas des spécialistes de la traduction juridique.

En revanche, le traducteur juridique, lui, est doublement formé en droit et en langue.
Dans le cas où vous auriez besoin d'une traduction, pensez-y. Tournez-vous vers un traducteur assermenté plutôt que vers un professionnel du milieu.

Traduction assermentée ou libre ?

Faites confiance à A.D.T. International pour la traduction de vos documents juridiquesVenu le moment de faire traduire un document, le choix du traducteur se pose. À partir de là, deux profils sont à distinguer :

  • le traducteur assermenté
  • le traducteur libre

Le traducteur assermenté
Toute "traduction assermentée" est effectuée par une personne chargée de la traduction de vos documents officiellement reconnue. Une traduction juridique assermentée doit être réalisée par un traducteur qui a prêté serment auprès de la Cour d'Appel ou de la Cour de Cassation.

La traduction assermentée ou "certifiée" est la méthode la plus adaptée pour des traductions comme :

  • des actes de procédures
  • des actes d'huissier
  • des actes administratifs
  • etc.

Une fois assermentés, ces experts judiciaires peuvent légalement accompagner la justice dans ses besoins récurrents tels que les magistrats, OPJ (Officier de Police Judiciaire), avocats, notaires... Les traducteurs certifiés peuvent traduire des documents officiels destinés à la justice.

Chez A.D.T., les traducteurs que nous mettons à votre disposition sont certifiés et reconnus officiellement par l'État. Tous maîtrisent parfaitement leur langue maternelle ainsi que la ou les langue(s) étrangères. Au sein de notre agence de traduction, vous avez la garantie de recevoir un texte traduit qui n'a subi aucune modification tant sur le fond que sur la forme.

Le traducteur libre

La traduction libre désigne tous les types de documents qui n'ont pas de valeur légale ou officielle. Il n'empêche que la traduction libre peut être utile dans le domaine juridique.

Le traducteur libre répond aux mêmes besoins qu'un traducteur assermenté, et ce, que ce soit sur la forme ou sur le fond. Cependant, il n'est pas officiellement reconnu par le Ministère.

Attention ! Cela ne veut pas dire que la qualité de traduction est moindre et que le travail effectué risque d'être moins fiable.
Seulement, les traductions juridiques libres sont destinées à des documents juridiques qui n'ont pas vocation à être présentés à une institution officielle.

Comment choisir un service de traduction ?

Compte tenu de l'importance des enjeux qu'ont les traductions juridiques, le choix du traducteur et de l'agence de traduction avec qui vous allez travailler sont cruciaux.

De l'anglais vers le français, d'une langue étrangère vers une autre ou d'une langue étrangère vers le français, une traduction officielle doit être réalisée par un bon traducteur spécialisé dans les textes juridiques.

Traductrice ou traducteur certifié ou traducteur libre, ce choix va dépendre des besoins en traduction de votre texte original. En revanche, pour n'importe quel projet de traduction, certains paramètres doivent être pris en compte afin de choisir une entreprise de traduction professionnelle, rapide et qualitative.

1. Assurez-vous de la fiabilité des services linguistiques de l'agence

bureau de traduction juridique certifié ISO 9001 et 17100Avant de faire une traduction, vous devez vous assurer de la qualité de services de l'entreprise à laquelle vous allez recourir. CV, avis, échantillons de traductions déjà effectuées...N'hésitez pas à naviguer sur le site du prestataire ou à lui demander directement des infos.

Par exemple, l'agence A.D.T. est certifiée par deux normes I.S.O (normes 9001 et 17100) qui attestent de la qualité de ses services.

2. Vérifiez les garanties de confidentialité

Les bureaux de traduction auxquels vous souhaitez faire appel doivent vous garantir la confidentialité des textes que vous faites traduire. Sur un plan légal autant que sur un plan professionnel, la présence d'un accord de confidentialité et/ou de la signature d'une clause de confidentialité pour les traducteurs agréés est un point à prendre en compte et à ne surtout pas négliger.

Des entreprises de traduction capable de réaliser des traductions juridiques de qualité, il y en a quelques-unes. En revanche, vérifiez toujours les garanties de confidentialité. Une bonne agence de traduction n'hésitera pas à mettre en avant ce point. C'est d'ailleurs le cas chez A.D.T. :

  • Chaque traducteur et interprète signe une clause dès son intégration dans notre équipe.
  • nous nous engageons à garder secrets tous les contenus qui nous sont envoyés.

3. Soyez sûr de la transparence de l'entreprise

Malheureusement (et comme partout), le domaine de la traduction juridique est enclin à des charlatans qui n'hésitent pas à faire des fausses promesses ou à assurer des faux engagements à leurs clients.

Nombreux sont les avocats et autres experts juridiques qui ont déjà eu affaire à des "traducteurs agréés" qui, au final, se contentent d'une simple traduction automatique.

Avant de contacter une agence, essayez d'en savoir plus sur son processus de traduction :

  • y a-t-il une relecture de la part d'un tiers ?
  • les textes sont-ils tous traduits à la main ?
  • l'agence a-t-elle une certaine expertise dans ce domaine ?

Ces questions vont vous permettre de vous faire un avis plus clair sur la qualité de service proposée par les agences de traduction que vous avez trouvées.

Contactez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !