X
Etre rappelé
Afin d'être rappelé, merci de remplir le formulaire suivant.
X
fr
en
de
nl
0033 (0)1 39 34 70 70
Une question, un renseignement ?Faites-vous rappeler
Menu
Accueil > Zoom sur > Covid-19 : les dernières recommandations de l'OMS

Covid-19 : les dernières recommandations de l'OMS

Informations et conseils de l'OMS concernant la pandémie du Covid 19

 

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, l'Organisation Mondiale de la Santé a mis en place des mesures diverses pour gérer ce virus. Cet organisme est considéré comme le chef de file concernant les décisions à prendre au niveau mondial. Pour faire face à cette crise, voici les dernières recommandations de l'OMS.

L'impact du virus sur la société depuis son arrivée

L'OMS, en compagnie des chefs de gouvernement de chaque pays, continue à faire de son mieux pour limiter la propagation du virus. Selon la traduction des communiqués de presse de cette organisation, cette pandémie est une « crise sans précédent qui n'arrive qu'une fois par siècle ». L'objectif des responsables est de se débarrasser du covid-19 en deux ans.

Le coronavirus a touché d'une manière inattendue tous les secteurs d'activités. Non seulement il a entraîné le chômage technique, mais il a directement impacté l'économie planétaire. Ce qui a favorisé encore plus la précarité de certaines personnes.

Actuellement, l'OMS propose des aides financières à chaque État afin de soutenir les travailleurs sociaux et les entreprises. Certains secteurs d'activités, comme les galeries marchandes, les boutiques d'aéroports ou les bureaux d'interprétation et de traduction seront exonérés des charges.

Qu'en est-il de la situation actuelle ?

À l'échelle mondiale, le confinement est la première mesure que les pays ont adoptée pour limiter les risques de propagation. Grâce à l'intervention des médecins et selon les directives de l'OMS, la pandémie a pu être « contenue » durant cette période.

Le coronavirus à travers le monde

Lorsque le nombre de nouveaux cas s'est vu à la baisse, de nombreux pays ont commencé à reprendre les anciennes habitudes et vivre normalement. Par exemple, la Grèce a rouvert ses frontières pour accueillir les touristes durant les vacances d'été. D'ailleurs, ces mesures de confinement ont anéanti le secteur touristique pour de nombreux pays.

D'autres frontières sont également en train de s'ouvrir, dont ceux de la France. Avec la période de vacances d'été, il est possible de planifier des vacances. Dans ce cas, pensez contacter un interprète pour vous accompagner. Il sera en effet difficile de faire appel aux habitants à cause de la crainte du covid-19. Si vous avez des papiers importants à traduire pour ce séjour, il est recommandé de joindre une société de traduction spécialisée comme A.D.T. International.

Vers un reconfinement de certains pays ?

Malheureusement, la reprise des activités et l'ouverture des lieux publics ont favorisé les nouvelles contaminations. Face à l'augmentation quotidienne des personnes atteintes du covid-19, de nombreux pays ont reconfiné leur territoire.

Parmi eux, il y a la Libye, la Grande-Bretagne ou l'Espagne.

Toutefois, le Reconfinement n'est pas total comme au début de la pandémie. Les restaurants, les cabinets de traduction et les institutions financières restent ouverts, mais avec le minimum d'effectif pour respecter la distanciation sociale.

En France, le virus a progressé avec plus de 11 000 cas détectés en une semaine seulement. Le gouvernement français, avec l'appui de l'OMS, prépare déjà un plan de reconfinement. Mais il se fera de manière locale, et ne concernera que les villes présentant un foyer de l'épidémie.

Les recommandations de l'OMS pour faire face à la crise

De nouvelles dispositions sont prises par les gouvernements à mesure que de nouvelles informations sur le coronavirus sont disponibles. Entreprises et citoyens doivent suivre ces dernières et se battre à leur niveau pour lutter contre cette pandémie.

Continuer à respecter les dispositions en place

Depuis le début du confinement, mais même après, les entreprises ont dû opter pour nouvelle organisation. La mise en place du télétravail a permis à certaines sociétés de rester à flot et éviter les faillites. Jusqu'à maintenant, l'OMS recommande de suivre cette méthode afin de réduire la prolifération de la maladie.

Pour d'autres entreprises, la consigne est de diminuer autant que possible les effectifs. Cela limitera le nombre de personnes rassemblées dans un espace clos. Ainsi, les salariés pourront travailler, sans s'exposer à des risques de contamination.

Chaque entreprise est invitée à fournir un service minimum pour éviter la faillite et répondre aux besoins des clients. Faire appel à un traducteur professionnel peut s'avérer nécessaire pour traduire des documents dans la langue des prospects. Cela permettra aux entreprises de viser une cible plus large en cette période de crise.

La réouverture des écoles à travers le monde

L'OMS, avec l'aide de l'UNICEF, décide de maintenir la réouverture des écoles. Malgré l'augmentation des cas, la fermeture sera plus que problématique. L'enseignement à distance n'était pas une grande réussite, autant pour les enfants que pour les parents.

La conférence de presse sur ce point concernait surtout les pays africains, mais peut s'adapter à l'international. Continuer à fermer les écoles réduira les capacités intellectuelles des enfants et pourra nuire à leur avenir.

En Afrique, encore plus qu'ailleurs, les enfants sont exposés à la violence et à l'exploitation. L'école constitue un endroit sûr pour eux afin de se protéger, d'où l'intérêt de maintenir la rentrée scolaire pour leur bien-être. Bien entendu, l'OMS insiste sur le fait d'installer toutes les dispositions nécessaires pour limiter les risques de propagation du virus.

Le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale

L'OMS ne cesse de répéter en boucle l'importance de se protéger. Les gestes barrières et la distanciation sociale sont les meilleures méthodes permettant d'éviter de contracter le covid-19. Le port du masque de protection est aussi recommandé et il est même devenu obligatoire dans certains endroits.

Au début de la pandémie, cette précaution était réservée aux personnes malades et aux médecins. Entre-temps, les chercheurs ont découvert que certaines personnes positives ne développaient aucun symptôme. Pourtant, ils peuvent contaminer les autres à travers les postillons. Ainsi, il est préférable de porter un masque, qu'il faut changer toutes les 4 heures pour garantir leur efficacité.

Le directeur général de l'OMS demande aux citoyens de renforcer les mesures de prévention. Le virus n'a pas disparu de la surface de la terre, même si la vie reprend son cours. Si tous les citoyens font de leur mieux, l'ouverture des lieux de loisirs se fera plus vite et en toute sécurité.

Pour cette étape, il est indispensable de faire appel à des professionnels de l'interprétariat et de traduction. Ils pourront traduire les documents relatant les protocoles de traitements ainsi que les mesures barrières dans différentes langues. Cela permettra de partager le plus largement possible les informations permettant de limiter la propagation du virus.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !